Boulogne Châteauneuf-en-Thymerais


La randonnée Boulogne Châteauneuf-en-Thymerais, organisée par le CCBB, ouvre la période des longues distances qui se termine fin septembre avec le 160km de Sceaux.

Le CCBB propose un parcours de 110 et un autre de 220.  Au bout de 55km, les 2 parcours effectuent une pause aux Étangs de Hollande. Le 220 comprend en plus une boucle jusqu'à Châteauneuf-en-Thymerais où un plateau repas est proposé aux pré-inscrits.

Tom, Jean Lefèvre, Edith, Manu, Claudine et Jean Houard font le 110. Thierry, Stéphane, Marianne et Philippe effectuent le 220. Edmond retrouve le groupe du 110 au Christ de Saclay.

Le temps est couvert le matin et assez frais (5-6 °C) mais le soleil fera son apparition dans l'après-midi et la température dépassera les 10 °C.  2 couches (veste d'hiver et maillot), gants d'été, chaussettes d'été, pas de sur-chaussures et encore moins de bonnet me paraissent la tenue adéquate pour cette sortie à la journée. Au printemps, avec la grande amplitude de température dans la journée, il est souvent difficile de choisir la bonne tenue. On peut aussi faire comme Thierry ou Edmond et emporter un sac avec des vêtements de rechange.

Au point de contrôle des Étangs de Hollande, on retrouve avec plaisir les quatre-quarts et fruits secs du rallye de Montrouge que le CCBB nous a rachetés. Nous les remercions à nouveau. Avec 450 participants, ce rallye connaît une belle affluence même si, dans les meilleures années, il culmine à 700 inscrits. Les inscriptions sont arrivées tardivement à cause de la météo incertaine qui s'est toutefois bien améliorée en fin de semaine.

L'aller est très plaisant avec le vent de dos quand le soleil fait son apparition en fin de matinée.

Nous arrivons allègrement à Châteauneuf-en-Thymerais avec une moyenne supérieure à 26km/h. Nous trouvons une table libre dehors. Certes, elle est un peu ombragée et la température reste relativement fraîche...

Le retour, avec le vent de face est une autre histoire. Avec les relais appuyés de Marianne qui disloquent des pelotons de costauds dans les côtes, nous ne mollissons pas mais le paierons par la suite (en tout cas, moi). Il reste tout de même 110km à effectuer...

Les montagnes russes de la forêt de Rambouillet me révèlent un début de crampes aux mollets. Le ravitaillement aux Étangs de Hollande est le bienvenu. J'y dévore un régime de bananes pour faire le plein de magnésium.

La température reste trop frisquette pour avoir envie de piquer une tête.

Il reste 55 kilomètres. Plus de crampe mais des jambes douloureuses dans les côtes. Je monte péniblement les 17 tournants à 12km/h et, comme un cheval sentant l'écurie, retrouve un peu d'énergie dans Port-Royal et l'Homme Mort que je gravis à 14km/h.

Nous rentrons à 18 heures à Montrouge très satisfaits mais fatigués de notre périple effectué à vive allure (plus de 25 km/h).

Le prochain 200km au calendrier du club sera l'Audax de Saint-Rémy-lès-Chevreuse le 7 avril.  L'allure y sera modérée : 22,5km/h imposée par des capitaines de route.  C'est l'idéal pour un premier 200. Marianne, Thierry, Christopher et Philippe sont déjà inscrits.

Dimanche prochain aura lieu le rallye de Villebon-sur-Yvette avec des parcours de 35, 65 et 87km. Ce dernier, très vallonné, plaira aux amateurs de côtes.

 

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.