BRM 300 km Longjumeau


Dimanche 15 avril rendez-vous est pris par Marianne, Philippe et Yannick pour participer au Brevet des Randonneurs Mondiaux (BRM) de 300 km qui fait partie des homologations pour le Paris-Brest-Paris qui aura lieu l'année prochaine.

Départ très matinal (4h) en voiture pour un démarrage prévu vers 5h de Longjumeau. Nous avons pris chacun la décision de miser sur un cuissard court.

Le début est laborieux avec nos GPS capricieux (surtout celui de Philippe qui lui donnera du fil à retordre par intermittence dans la journée), le mien se remet en ordre de marche et nous arrivons enfin à nous mettre dans le droit chemin. Le début s'est effectué à la lumière de la ville mais très rapidement nous entamons l'approche de la vallée de Chevreuse dans la nuit. C'est particulier de rouler la nuit : on sent les côtes à travers la respiration et les jambes qui forcent.

A l'approche de Cernay, le jour pointe son nez et aussi la fraîcheur. Petit à petit, un invité inattendu nous accompagne une grande partie de la matinée : le brouillard. Il nous fait regretter un bon moment le choix du court car l'humidité conjuguée à la fraîcheur nous oblige à pousser fort pour nous réchauffer.

Le premier pointage se fait à Nogent-Le-Roi dans une boulangerie. Première pause afin de recharger les accus. Philippe profite d'un bon chausson aux pommes car il n'a mangé qu'une banane au petit déjeuner. La fraîcheur et l'humidité donnent vite envie de vite reprendre la route afin de se réchauffer.

Le deuxième contrôle a lieu au km 115 dans un bar. Vu la proximité des 2 points de contrôle, le choix est fait de repartir très vite. Direction le Perche et le troisième contrôle au km 131 à la Ferté-Vidame (BPF). En plus du tampon, une photo s'impose devant le panneau de la ville car Philippe n'a pas sa carte BPF pour pointer et une photo peut être utilisée. Chose faite, nous allons vers la Loupe et de grandes lignes droites. Cette matinée se déroule sous un petit vent contraire. 

Nous avons pris la décision de faire la pause déjeuner à la Loupe qui est pile poil au milieu du parcours et une arrivée vers 12h00 nous garantit de trouver à manger. Difficile de dénicher une brasserie ou un restaurant. Allez, 2 baguettes, du jambon et quelques fruits et la pause déjeuner se fait sur la place centrale. La fraîcheur et l'humidité restent présentes. Quelques gouttes et des nuages noirs nous font craindre l'après midi. Un bon café pour se réchauffer, remplir les bidons et le départ est donné. 

Surprise, le ciel s'est dégagé et laisse place à un soleil voilé qui, au final, va nous accompagner pratiquement tout l'après midi. Le quatrième contrôle s'effectue à Bonneval au km 202. Nouvelle pause dans le bar de pointage. les kilomètres commencent à piquer les jambes. 

A la reprise, un nouvel invité nous accompagne l'après midi et va nous donner un bon mental malgré la fatigue. C'est le vent dans le dos. Il nous à permis, avec une belle pointe de vitesse, d'augmenter de 1km/h la moyenne sur les derniers 100km. 

Nous traversons une ville qui avec un H initial serait la ville de Jean Houard (Ouarville).

Le prochain point de contrôle est éloigné, la fatigue de plus en plus présente dans les jambes et aussi dans les positions sur la selle. Et oui ça fait un long bail de plus de 200 km sur le vélo . Les organisateurs sont sympas de contourner les côtes afin de préserver la forme. Dernier pointage au km 278 à Saint-Chéron, pause qui permet aussi de remplir le bidon de Marianne qui est vide depuis 10 km. Le ciel devient noir et nous craignons un bel orage. Ouf ! Juste quelques petites gouttes au final.

Et hop en route pour les derniers kilomètres avec de petites côtes qui font mal aux jambes mais l'approche des 300 km rend le moral de plus en plus radieux.

Nous arrivons vers 19H au stade de Longjumeau avec au compteur 305 km, 1600 de D+ et une moyenne de 27 km/h. Nous avons droit au sésame de la carte de route qui fait office d'homologation. Un bon moment de repos et de collation avant de reprendre la route du retour en voiture.

Super journée riche en émotion et fatigue mais vraiment la joie de l'avoir fait. C'est vraiment intense comme plaisir.

Thierry a représenté le club à la Jean-Racine à Saint-Remy-lès-Chevreuse et fait le récit suivant.

"85km sur route, 25 de moyenne, un dénivelé 1100m environ (j’ai loupé un panneau = une belle côte A / R en plus ...), j'étais sans les copains du club, ai pris un peloton bien roulant puis crevaison.... fini seul sauf les derniers km avec un cyclo qui m’a bien « tiré ».  C’était parfait. 👍
Soleil, brumeux, beaux paysages, un chevreuil, un écureuil ! Organisation au top, j’espère la faire en 2019 en VTT, le 57km me tente".

Jean-Luc qui vient de s'inscrire au club est allé à Enghien Les Bains  et a inauguré ainsi sa
licence. Il a effectué le 95 km de la Randonnées des Lacs.

Il a découvert le club lors de la Montrougienne. Bienvenue à lui.

Stéphane a roulé avec Théophile. Ils ont parcouru 87 km, fait notre 85 km avec en bonus la côte du château de Buc (NDLR: la côte préférée de Stéphane ! ) et sont rentrés à 11h30.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.