Hommage à Jean-Paul 1


Cher Jean Paul

Nous étions toi et moi les 2 seuls Parisiens du club cyclo de Montrouge. Cela nous obligeait chaque dimanche matin à partir de bonne heure toi du 13e Arr., moi du 4e Arr. pour rejoindre le point de départ du club au terrain de sport de Montrouge

Il est bien connu que ceux qui viennent de loin sont toujours les premiers au point de rendez-vous. Ce fut notre cas et cela nous permettait de faire un court brin de ‘causette’ avant que les autres copains cyclo arrivent.

Cher Jean Paul ces courts instants de causette se limitaient à quelques chaleureuses paroles lapidaires. Car nous savions que tu étais peu loquace, réservé et discret. Mais parfois tu me racontais quelques bribes de ta vie. Ainsi j’ai su que tu avais une maison de campagne dans l’Yonne. Que tu t’y plaisais beaucoup et que souvent tu te baladais à vélo sur les belles routes du département pour faire de longues distances en solitaire.

J’ai su également qu’avant de faire du vélo tu étais un amateur de marche à pied et que tu as pratiqué pendant de nombreuses années le tennis.
Cher Jean Paul tu étais un remarquable sportif. Le vélo étant une de tes dernières passions, une passion de plus de 15 ans sous le maillot de notre club les Cyclo-randonneurs de Montrouge.

Ainsi nous nous promenions ensemble les dimanches matin entre Montrouge et Saclay dans ce vallonné et verdoyant département de l’Essonne.
Aussi lorsque la semaine dernière nous avons brutalement appris ton départ, parmi nous, la stupéfaction et la douleur furent grandes. Une immense émotion submergea chacun de nous.

Alors que le dimanche passé tu étais encore présent au rallye de Villejuif et que cette même semaine, jeudi, tu partageais un repas avec les copains de Montrouge, la triste et douloureuse nouvelle de ton soudain départ nous a tous stupéfaits.

Cher Jean Paul la vie déroule pour chacun de nous un long fil fragile que tiennent au bout de leurs doigts les trois Parques maîtres de nos existences. L’une tient le fuseau, l’autre tend le fil de la vie et la troisième dénommée Atropos, impitoyable, coupa le cours de ta vie.

Mais malgré le cruel destin, il nous reste gravé au fond de nos cœurs l’amitié, le respect et la camaraderie dont tu as toujours fait preuve.

Te voilà parti pour une nouvelle randonnée sur une piste cyclable qui te mène bien au-dessus des nuages dans la mer de la tranquillité, où ni le vent ni les côtes ne pourront t’arrêter de pédaler pour l’éternité.

André Goezu 12 mars 2019


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Hommage à Jean-Paul

  • VALÉRIE PUPPATTI

    Bonjour à tous,
    C’ était un moment très émouvant cette cérémonie ,la lecture d’ André était un vrai hommage pour Jean- Paul qui est parti bien entouré par ses proches et ses amis.