La Blé d’Or 2019 4


Dimanche 7 avril, j'avais le choix entre 2 objectifs qui passaient dans un endroit commun : le Perche. Le premier était le BRM de 300 km de Longjumeau que j'avais effectué en 2018 avec Philippe et Marianne ou une cyclosportive au départ de Lèves (banlieue de Chartres).

Le froid matinal et l'idée de faire 300 km seul me poussaient à choisir la Blé d'Or que j'avais déjà fait en 2015. Il y a le choix entre un 98 km ou un 160 km. Je préfère le 160 car il va sur le Perche pendant une trentaine de km. Inscription faite dans la semaine via le site velo101.

Départ de la maison vers 6 h pour arriver assez tôt et pouvoir ainsi se garer vers le gymnase où a lieu le départ et la collation d'après course. Arrivé vers 7 h 15, je patiente les 15 mn pour récupérer ma plaque (N°198) et un petit sac cadeau composé d'1 kg de farine et d'une bouteille. J'en profite pour me changer afin de lancer un échauffement d'environ 1 h jusqu'à 9 h. La température est plus fraîche que prévue 4°C.

Vers 9 h, je fais une bonne collation de pâtes pour gérer la pause du midi qui se fera à vélo, le départ étant donné à 10h. Je patiente tranquille en point de mire le choix du haut pour gérer le froid toujours présent et le réchauffement prévu vers 13h (environ 15°C). Je garde une veste d'inter saison car le fond de l'air est assez frais.

Je rejoins le sas de départ vers 9 h 45 et attend patiemment le départ. La particularité de cette cyclo c'est un départ fulgurant avec 1 km une petite montée sur route étroite. Ce qui est assez dangereux car beaucoup ne sont pas des coursiers et changent de trajectoire ou certains dans la montée sont scotchés au milieu de la route. J'arrive à me coller sur le côté droit et pas trop dérangé devant je me colle au groupe 2 d'environ 30 personnes. L'allure est vive, heureusement le début est plat par contre on a un vent de 3/4 de face. Faut se protéger, ce que je ne fais pas très bien en restant à l'arrière.

J'arrive à suivre malgré la vitesse et des pointes à plus 40 km/h, à 80 km je suis à une moyenne de 35,8 km/h. Je sens que ça commence à piquer et commence une première fois à décrocher mais j'arrive à recoller. je sens qu'il faut décrocher car sinon je risque d'exploser sachant que le Perche approche et que le terrain commence à se vallonner. A environ 5 km du Perche je me retrouve seul. Au 1er ravito juste avant le Perche, je préfère faire une halte pour charger un des bidons et prendre quels morceaux d'oranges.

Et c'est parti pour le Perche avec environ 30 km de quelques côtes, j'arrive à rejoindre 2 personnes avec qui nous allons passer à un rythme assez tranquille les difficultés qui épuisent l'organisme. Avant la dernière difficulté un de mes compère crève (ce qui est dommage) et je lâche le second. Difficulté passée, il reste plus de 60km où le vent est dans le dos et très peu de difficultés. L'organisme est émoussé et je suis à une moyenne de 30,5 km/h. Je fais rapidement une pause pipi pour être tranquille et j'entame avec l'objectif d'éviter de perdre cette moyenne. Pendant cette distance malgré l'organisme qui est bien fatigué, je continue avec de belles pointes de vitesses en égrainant les km, plus ça se rapproche plus le mental permet d'atténuer les douleurs. A 2 km de l'arrivée, je vois un groupe me rejoindre, dont mon compère du Perche qui avait crevé. Cette année pas la petite côte pour l'arrivée, c'est un grand virage et ligne droite d'environ 500 m. J'arrive à faire 2 au sprint de ce groupe.

Arrivée passé, l'heure est à la collation et au bilan. Objectifs atteint. Je voulait passer 30 km/h, fait avec 30,5km/h et descendre sous la barre des 5 h 23 (niveau argent), réussi aussi avec 5 h 19 selon les organisateurs. Super heureux.

Après c'est retour à la voiture pour y mettre le vélo et prendre les affaires afin de prendre une bonne douche et de profiter d'un plateau repas avant le retour sur Paris. Super journée avec objectifs atteints et une très belle organisation. Moto devant les pelotons, bénévoles qui bloquent les voitures aux carrefours et une gentillesse très agréable. Ravi et bien épuisé.

Photos prises avant la cyclo


Répondre à EDMOND GANDRILLON Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires sur “La Blé d’Or 2019