Monticyclo 1


La 16ème Monticylo 2019, Montigny-le-Bretonneux par Thierry


Parcours de 100 km réalisé par le groupe des « vénérables » Michèle, Claudine, Jean H et Jean L, Jean-Claude, Pascal, Damien et Thierry. Rendez-vous au stade M. Arnoux à 7 h 15 pour un départ en voiture, arrivée sereine à Montigny car pré-inscriptions ont été faites (Merci Philippe !) Nous commençons le parcours à 8 h 15 sous un ciel clément et une température idéale. Tous, nous apprécions immédiatement de nous retrouver déjà « à la campagne » , pas de sortie de banlieue, le col franchi (si, si il y avait un col, chemin vicinal n°7, j’ai oublié l’altitude …) nous voilà à bon train sur le beau parcours bien fléché (descendre les 17 tournants c’est agréable). Nous arrivons au ravitaillement vers 10 h 30 (48 km) sans souci et déjà l’idée de trouver un lieu pour déjeuner (ça rigole pas sur cette question !). Le parcours passant par Orgerus (67 km), y arrivant à 12 h pile, une agréable terrasse d’un restaurant modeste mais parfaitement adapté à la situation sera notre pause déjeuner. Nous aurons le plaisir de voir passer de nombreux cyclistes tous ignorants du plaisir d’une pause déjeuner à l’heure du déjeuner ! … Nous reprenons la route vers 13 h 20, toujours le soleil, un petit vent taquin (il sera plus ou moins de face sur tout le parcours !) et nous voilà déjà de retour ! Une bonne fatigue se lit sur les visages souriants (voir photo !), bref encore un beau moment de loisir partagé, cela devient même banal finalement cette sensation de bonheur au sein de la section cyclo de Montrouge et je ne m’en lasse pas.

200 km par Philippe

Tom, Théophile et Malo se sont donné rendez-vous à 6 h. Tom et Malo arrivent ensemble. Nous accrochons les vélos derrière la voiture. A 6 h 10, Théophile n'est toujours pas là. Je lui envoie un timide SMS de peur de réveiller toute la famille. Puis, je me décide à appeler et une voix à moitié endormie me répond. Son téléphone en mode vibreur-réveil n'était pas parvenu à le sortir des bras de Morphée. Théophile participera bien à son premier 200 km après un premier rendez-vous manqué lors du 220 km de Boulogne-Châteauneuf-en-Thymerais ! Nous retrouvons Marianne à Montigny qui s'y est rendue directement à vélo et a diligemment récupéré nos feuilles de route.

Roulant groupés à un très bon rythme, nous atteignons le premier ravitaillement à Orcemont avec une moyenne flatteuse de 28 km / h bien aidés par un vent favorable. Nous effleurons les 2 BPF familiers de Gallardon et Maintenon. Un plateau-repas copieux nous attend à la pause déjeuner. Le vent défavorable et la chaleur rendent la seconde partie plus difficile mais nous continuons à rouler bien groupés souvent emmenés par l'inaltérable Marianne. Nous longeons l'Eure pendant 70 km, traversons Anet et passons devant l'élégant château de Diane de Poitiers. Après le dernier ravitaillement à Ivry-La-Bataille, nous quittons les bords de l'Eure et attaquons une longue côte. Je ressens un début de crampe au mollet droit. Je la gère en utilisant des petits développements et en m'hydratant bien. J'ai pourtant mangé deux bananes, source de potassium et de magnésium, à la pause-déjeuner. Nous passons à proximité de Monfort-l'Amaury et évitons avec soulagement la redoutée côte des Mesnuls et ses pavés.

Tom, qui en a gardé sous la pédale, Malo et Théophile engagent un long sprint après avoir franchi la flamme rouge (le panneau d'entrée de la ville de Montigny). Nous arrivons vers 17 h avec une belle moyenne de 26,5 km / h. Merci au club de Montigny pour cette belle organisation, son accueil souriant et son fléchage impeccable. Nous avons découvert des petites routes que nous ne connaissions pas dans un secteur pourtant souvent rebattu.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Monticyclo