De Verlaine à Rimbaud 2


Entre Monts et Vallons ardennais. 29 mai – 1 juin 2019

Pour la traditionnelle sortie de l’Ascension notre club de Montrouge avait choisi de passer 4 jours à Charleville-Mézières baigné par les eaux de la Meuse.

Partis le 29 mai avec 4 véhicules et 12 cyclos, Pascal, Stéphane, Michèle, Jean-Claude, Edith, André, Théophile, Marianne, Michel, Thierry, Claudine, Philippe qu’accompagnait Isabelle, nous nous retrouvons tous au Campanile à Francheville. Avant d’atteindre le Campanile, Philippe, Isabelle, Théophile et André prennent le temps de visiter l’Auberge de Verlaine à Juniville où le patron de l’auberge nous déroula les vies agitées de Verlaine et de Rimbaud.

Sur le parking de l’hôtel du Campanile nous attendent Michèle, Pascal et Stéphane. Ils ont l’air désolé et contrit. Leurs 3 vélos se sont fait la malle bien qu’accrochés solidement à la galerie du toit. Soudain, après quelques kilomètres galerie et vélos se sont détachés de la voiture et fait un vol plané sur l’autoroute. Heureusement pas d’accident corporel mais les vélos sont impraticables.

Nos trois amis cyclo feront bon gré mal gré du tourisme entre Charleville- Mézières, Sedan et Bouillon.

Quant à ceux dont les vélos n’avaient pas connu une telle mésaventure c’est le jeudi 30 mai que commencent les choses sérieuses.

Prêts pour le départ !

Jeudi 30 mai. Sous l’œil attentif de Philippe, nous nous élançons tous sous une fine pluie en direction de Sedan. La vaillante troupe se compose de Philippe, Jean-Claude, Edith, André, Théophile, Marianne, Michel, Thierry et Claudine.

A mi-chemin nous nous séparons : les seniors Edith, Claudine, Jean-Claude, Michel et André rejoignent Sedan le long de la Meuse par un itinéraire plus facile, les autres Philippe, Théophile, Marianne et Thierry, poursuivent leur route et accumulent les kilomètres pour atteindre à l’arrivée au Campanile plus de 140 km.

Eglise fortifiée du xviie siècle située à Saint-Juvin
Eglise Saint-Médard à Grandpré (BPF)
Lac de Bairon,
Abbaye d'Elan fondée en 1148

Nous les seniors arrivons à la forteresse de Sedan où sur la place principale se tient une foire à la bière. Nos trois rescapés de l’Autoroute, Michèle, Pascal et Stéphane nous ont entre temps rejoints à Sedan. Ils resteront sur place pour nous dégotter un resto sympathique pour y passer la soirée.

Château fort de Sedan
Château fort de Sedan
Château fort de Sedan

Nous quittons Sedan pour regagner notre Campanile après 80 km de tours de manivelles. Puis nous nous retrouvons tous à Sedan attablés dans le resto choisi.

Vendredi 31 mai – départ à 9 h.- après un copieux petit déjeuner les seniors, Jean-Claude, Edith, André, Michel et Claudine enfourchent leurs bicyclettes direction les Boucles de la Meuse. Notre but est d'atteindre Revin et de revenir. Empruntant la piste verte, c’est plus de 110 km que marquent les compteurs à notre retour. Heureux de cette balade décontractée qui nous fit rencontrer par milliers tout au long des berges de la Meuse les oies bernaches.

Monthermé
Monthermé
Fumay
Fumay

Tandis que Philippe, Théophile, Marianne, Thierry franchissent la frontière belge, atteignent Bouillon pour ensuite étancher leurs soifs à l’Abbaye d’Orval à la bière réputée. C’est plus de 160 km qu’ils accompliront tout en souplesse.

Entre les Ardennes françaises et belges
Château fort de Bouillon

Abbaye d'Orval
Abbaye d'Orval
Dîner de vendredi soir à la Pataterie

Samedi 1er juin - La canicule nous cloue au sol. Les seniors décident de faire une courte sortie sous le cagnard qui nous nargue. Nous pensions faire un circuit peu vallonné quelle ne fut pas notre surprise au pied des collines ardennaises ! Trop pentu, trop dur, trop de soleil ! En effet parti à 9 h 30 c’est à 11 h 30 que nous regagnons notre Campanile avec moins de 30 km au compteur durant cette rude matinée, transpirant sous les rayons du soleil.

Les costauds Philippe, Théophile, Marianne et Thierry prennent la route pour longer les méandres de la Meuse puis traverser Fumay et pour revenir par la Meuse à Monthermé et au Campanile. C’est 140 km qu’ils auront ainsi accompli.

Pont sur la Semois à Bohan en Belgique. La Semois devient la Semoy en passant la frontière française et se jette dans la Meuse à Monthermé
La Semois à Bohan

Pour les seniors, l’après-midi du 1er juin fut alloué à la découverte du patrimoine artistique de Charleville-Mézières. Sa Grand Place, Le musée Arthur Rimbaud, ce bel édifice ‘Le Vieux-Moulin’ qui surplombe la Meuse nous permit de découvrir un lieu que j’avais connu en 2001 lors d’une exposition personnelle intitulée ’ Rimbaud Voyelles ’.

Dîner au Galion le samedi soir

Ce week-end cyclo de l’Ascension nous aura permis d’unir le sport cycliste à l’art de la poésie tout au long des rives de la Meuse où le souvenir de Verlaine et de Rimbaud ‘l’Homme aux semelles de Vent’ comme le dénomma son ami Verlaine, plane encore sur les bords du fleuve ardennais.

André Goezu 3 juin 2019

"L'homme aux semelles de vent", Statue d'Arthur Rimbaud visible à la bibliothèque de l'Arsenal

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “De Verlaine à Rimbaud

  • JEAN-BAPTISTE

    Merci André pour ce compte rendu fidèle.
    Ce fut un excellent long week-end passé en bonne compagnie et quelle météo !
    Les Ardennes ? Ça grimpe …. et c’est vert.