Colombes-Chantilly Le Crotoy 1


Le samedi 19 septembre s'est déroulée la 2e édition de Colombes-Chantilly-Le Crotoy. 5 Montrougiens y ont participé. Stéphane, Pascal et Philippe sont partis de Montrouge à 5 h 30 du matin tandis que Michelle et Christine ont pris le départ de Chantilly vers 8 h.

Comme l'an dernier, la température est clémente et le vent plutôt favorable.

Nous arrivons vers 6 h 20 au Stade Yves-du-Manoir à Colombes pour récupérer nos plaques de cadre. Jean-Claude qui fait partie de l'organisation nous y accueille.

Le trajet jusqu'à Chantilly se déroule sans anicroche jusqu'à une route déserte en ligne droite… Je discutais tranquillement avec Pascal lorsque je me fais surprendre par un cycliste qui me dépasse par la gauche en me rasant. Ma roue avant touche sa roue arrière et je me retrouve au sol. Heureusement, plus de peur que de mal ! J'ai juste de la peau arrachée sur le bras et le cuissard déchiré. Néanmoins, tout cycliste normalement constitué devrait savoir que la distance de sécurité de 1 m 50 en cas de dépassement s'applique aussi aux cyclistes.  Une des leçons à en tirer est qu'on doit toujours rester vigilant sur la route y compris (et particulièrement) sur les routes désertes où tout relâchement peut devenir fatal.

 

Pause à Chantilly

 

L'organisation a prévu un poste de secours de la Protection Civile lors de chaque ravitaillement. Je fais désinfecter mes plaies et mettre un bandage autour du bras lors du ravitaillement de midi à Sommereux dans le domaine d'un ancien bâtiment de l'Ordre des Templiers du Nord de la France. Nous y retrouvons Christine et Michelle au moment où elles s'apprêtent à repartir.  L'organisation a corrigé les imperfections de la première édition en proposant un plateau repas. Notre pique-nique sur l'herbe est agrémenté par un rassemblement de voitures de collection qui se déroule au même endroit. 

 

2ème ravitaillement à Bresles
Le sourire sous le masque
Pascal et Stéphane envisagent un changement de véhicule à Sommereux
Eglise typique de Picardie
Traversée du canal de la Somme

Nous rejoignons Michèle et Christine dans la dernière côte avant l'arrivée. Le hasard fait bien les choses ! Nous empruntons une piste cyclable pendant quelques kilomètres avant de rejoindre la digue qui traverse la Baie de Somme. L'arrivée au Crotoy est toujours aussi somptueuse.

 

Retrouvailles avec Jean-Claude

Tandis que Jean-Claude passe la soirée avec l'équipe d'organisation, nous nous retrouvons dans un restaurant du Crotoy.  C'était une soirée bien sympathique et il est très agréable de passer la soirée au Crotoy.  Christine, Michelle et Philippe logent dans des hôtels sur place. Stéphane et Pascal qui s'y sont pris plus tard ont déniché une chambre d'hôte à Pendé près de Saint-Valéry-sur Somme. Après le restaurant, ils avaient encore 18 km à effectuer. Leur arrivée dans leur chambre d'hôte a été épique. Il vaut mieux disposer d'un bon éclairage sur une piste cyclable dans la nuit noire ! Ils mettront une heure et demie à faire les 18 km.  Nous rentrons le lendemain en train pour les uns et en voiture avec Jean-Claude pour les autres. 

L'organisation a gommé les quelques imperfections de la première édition. Le parcours était très agréable avec des routes à faible circulation. Bravo à Christine et Michelle de s'être lancées dans cette aventure. Avec toutes les annulations en série des rallyes du comité à cause du coronavirus, c'est un petit miracle que cette édition ait eu lieu. C'était tout simplement, après le rallye de Levallois en janvier, le deuxième et dernier rallye du comité de cette année 2020 !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Colombes-Chantilly Le Crotoy