Rallye de la Tour Eiffel


Le rallye de la Tour Eiffel organisé par les Joyeux Cyclos Parisiens est traditionnellement le premier rallye de l'année. Nous sommes 14 à choisir cette randonnée sous un beau soleil hivernal. Nous arpentons avec beaucoup de plaisir les belles avenues de Paris, encore endormie et libérée de la fureur de la semaine. La lumière douce et dorée des premiers rayons de soleil sur le dôme des Invalides est une merveille visuelle. De nombreux cyclotouristes sont présents. Il est vrai que démarrer une randonnée au pied de la Tour Eiffel est un privilège ! Hélène qui participe à sa première sortie avec nous, Mireille, Michel, Jean Houard, Jean Lefèvre, Jean-Claude et André effectuent le parcours de 38 km tandis que Luc, Antoine, Théophile, Tom, Malo, Jean Brissard et Philippe font le 72 km. Marianne, Yannick, Damien, Stéphane et Pascal ont préféré faire une sortie en Vallée de Chevreuse.

A la sortie de Paris, sur les hauteurs de Suresnes et de Rueil-Malmaison, les pare-brises des voitures stationnées sont encore givrés et des traces de givre restent présentes sur les parties de la chaussée à l'ombre. Il faut être vigilant ! Nous empruntons les chemins forestiers dans le bois de Saint-Cucufa qui me rappelle mon enfance. Le trio Tom, Théophile et Malo s'échappe. Nous les retrouvons quelques kilomètres plus loin, affairés autour de la roue arrière crevée de Malo. Impossible de détacher le pneu de la jante ! La chambre à air semble collée au pneu. Nous devrons nous y mettre à quatre pour parvenir à l'enlever au bout de trois quarts d'heure d'effort acharné ! Je rappelle qu'un stage de mécanique est organisé le 29 février par le CODEP à Levallois-Perret. Les inscriptions sont ouvertes. Il reste de la place ! Je me suis d'ailleurs inscrit. 🙂

Le vin chaud offert au ravitaillement est très apprécié

Il est déjà près de 11 h 15 quand nous repartons. Nous accélérons le rythme. Les intrépides Tom, Théophile et Malo s'adonnent à un sprint en haut d'une bosse, tête baissée et je ne peux les rattraper pour leur dire qu'il fallait tourner à gauche sur une voie agricole pour suivre le parcours. Ils décident de rentrer en naviguant à vue. Antoine, Luc, Jean et moi-même continuons et empruntons des chemins boueux jusqu'à Saint-Cyr-l'Ecole. Nous passons devant le château de Versailles et décidons à cause de l'heure tardive de couper au plus court par Viroflay puis Chaville. La montée inverse de la Côte des Gardes et ses 16 % au début constitue un morceau de choix.

Tom, Théophile et Malo repassent par le point de départ.

Hélène est ravie de sa première sortie et des conseils avisés prodigués par le groupe des anciens du club. Elle compte prendre sa licence. Merci beaucoup aux Joyeux Cyclos Parisiens pour l'accueil très sympathique et le parcours qui nous a permis de sortir des sentiers battus.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.