Un air d’aviation


Montrouge, 8h, stade Maurice Arnoux (né à Montrouge le 7/09/1895, aviateur un As de l’aviation, en 1912 il fait son baptême de l’air il a 17 ans ! mort au combat le 6 juin 1940), il fait froid, le ciel n’est pas vraiment dégagé. Deux options pour les fêlés du SMM Cyclotouristes présents ce matin : aller en vallée ou suivre TJB dans Paris, les vallées attirent le plus et c’est la mort dans l’âme que TJB suit le groupe 😞... MAIS arrivés à la gare de Sceaux il est finalement décidé de rentrer sagement dans la chaleur de Paris car l’humidité bien présente nous fait redouter la probabilité de se retrouver sur des routes glissantes donc par prudence demi tour « on suit tous Thierry ! » 🤩🥳😊 Thierry est content.

Nous voilà en route pour la capitale, Fontenay aux Roses nous offre son beau relief pour se réchauffer un peu ( du +/- 15%), un stop au pont de la 906 Tour Biret (lisez son histoire sur « Histoire de Châtillon ») Thierry propose un parcours ayant pour thème les hauteurs de Paris et les débuts de l’aviation, nous allons d’abord à quelques centaines de mètres plus loin sur Clamart, rêver devant le petit panneau tout abîmé, qui indique qu’à cet endroit un certain Monsieur Biot fût le premier à avoir volé en planeur en 1879 ! (Voir photo).

Longue descente pour rejoindre la plaine D’Issy les Moulineaux (lieu de nombreux exploits aéronautiques) puis nous entrons dans le 15ème, un arrêt au parc André Citroën pour découvrir le monument aux morts pour la France en opérations extérieures (OPEX) (voir photo).
Du quinzième nous rejoignons la Maison de la Radio, la berge « voie G. Pompidou » étonnamment calme, pas de voiture pas de cycliste, la Seine est comme un lac, le soleil se lève..... Montée audacieuse, Escalator pour rejoindre la rue de l’Alboni et son beau point de vue,
un stop au cimetière de Passy, pose pipi et visite de la sépulture Henry Farman ... cet homme a donné des ailes aux monde ! (Voir photo), enfin Le Trocadéro (belles photos !).
Un coup de fil à André G. pour lui dire que nous sommes pas bien loin de son domicile, il nous invite à passer pour un verre de jus de fruit, aussitôt dit .....

Avenue Kléber, place de l’Etoile, les Champs Élysées, le bouquet de tulipes Jeff Koons, de nouveau la voie cyclable berge de la seine et son tunnel bien joliment éclairé, rive droite, Pont Marie et île St Louis, arrêt jus de fruit au pied de l’immeuble d’André et Paula (voir photos).
Il est maintenant 10h30 et nous décidons de filer pour gravir la colline de Ménilmontant afin d’y rejoindre le télégraphe aérien altitude 131m (une invention parisienne 1792).
Nous prendrons le chemin du retour sans négliger une dernière aventure : la butte Bergeyre ! (Pour plus de renseignements voir avec Marianne 😉).

Longue descente, canal St Martin, République, le Marais, Hôtel de Ville, Notre-Dame, la colline Sainte Geneviève par le côté Cardinal Lemoine et rue Clovis, le Panthéon, la rue du faubourg St Jacques ...... toujours tout droit ..... porte d’Orléans fin de l’aventure.
Du soleil toute la matinée qui a fini par nous faire oublier le froid du matin, des visages souriants, c’est ballot sur la fin nous avons perdu contact avec Yannick et Christopher mais pas d’inquiétude ils ont bien retrouvé leur chemin.
Toute mes excuses Philippe pour la vitesse moyenne de cette sortie 😉, on se rattrapera dimanche prochain.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.