Rallye d’Asnières 2021


Le rallye d'Asnières était le troisième de la rentrée après ceux de Sceaux et de Colombes-Chantilly-Le Crotoy, avant la traditionnelle tétralogie des rallyes altoséquanais en octobre (Suresnes, Boulogne, Meudon et Chatenay-Malabry).

J'avais espéré secrètement que nous soyons 22 à Asnières pour faire un clin d'œil à Fernand Raynaud. Au départ, nous étions 18. Edith, Michel, Mireille, Henri et Pierre dont c'était la première sortie avec le club sont partis en Vallée de Chevreuse tandis que Marianne, Hélène, Gabriel (le petit frère de Théophile), Tristan (première sortie avec nous), Patrick, Denis, Damien, Théophile, William, Michèle et Jean-Claude se sont rendus à l'autre extrémité du croissant des Hauts-de-Seine. Ainsi, nous étions 13 : cela reste une très belle performance pour un rallye lointain.

Grâce au ciel couvert, il ne fait pas froid. Le chemin le plus court vers Asnières traverse Paris (Denfert-Rochereau, Concorde). Au bout de 13 km, nous arrivons devant l'Hôtel de Ville d'Asnières vers 8:30. Nous y retrouvons William venu de Sartrouville. Michèle et Jean-Claude, arrivés en voiture sont déjà partis. Ils réalisent le parcours de 52 km qui est fléché tandis que le reste de la troupe effectue le parcours de 76 km. Les 24 km supplémentaires ne sont pas fléchés. Economie de peinture éphémère ?  Toujours est-il que le fléchage au sol est impeccable sur la première partie. Tous les carrefours sont bien indiqués et d'abondantes flèches de rappel rassurent les anxieux. Après Domont, le paysage devient plus rural, boisé et vallonné. Quelques kilomètres après le ravitaillement à Maffliers, le groupe se scinde bien involontairement. Hélène a crevé à cause d'un bout de verre, essaie de m'appeler mais oublie que j'ai perdu mon téléphone la veille au cinéma de Montrouge ! Il a été retrouvé depuis heureusement :-). Patrick et Damien se portent heureusement à sa rescousse. Pas informés et pensant qu'ils s'étaient égarés, le reste du groupe finit par repartir après avoir essayé de les appeler en vain. Ils auraient pu faire demi-tour. Le groupe de 8 se rend à l'arrivée au stade Dominique Rocheteau en empruntant de belles côtes et en traversant Enghien-les-Bains et son casino. Gabriel et Guillaume chutent successivement à l'arrêt et s'égratignent le genou oubliant qu'ils avaient des cales. Gabriel remporte une pompe : récompense du plus jeune participant (16 ans). Bravo ! Ils rentrent à Montrouge par le même chemin qu'à l'aller. Le groupe de 3 subit une nouvelle crevaison de Damien cette fois (aiguille qui transperce le pneu et la chambre à air !). Ils rentrent vers 14:15 avant la pluie. 

En cas d'incident et pour éviter de se perdre, il est important d'avoir sur son répertoire téléphonique la plupart des numéros de téléphone des adhérents. Pour éviter de perdre un membre du groupe à nouveau, William et Philippe qui étaient les 2 seuls à disposer d'un GPS ont alterné en tête et en queue sur la fin du parcours non balisée. 

Bravo à tous les participants méritants de ce rallye exigeant par son éloignement et en particulier à Tristan pour sa première sortie avec le club. Celle-ci fait écho à ma première sortie avec le club en 2006 au rallye d'Asnières. Nous étions rentrés à 13:45 aussi, je m'en souviens encore ! Comme quoi, une première sortie avec le club, ça marque !

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.